parcours

j’aime travailler à la lisière du chant, de la danse et du théâtre, là où la voix, le son et le geste se trouvent intimement liés. Ma rencontre avec le théâtre japonais m’a permis de m’engager dans cette recherche, et j’ai découvert avec la danse buto un espace où laisser se déployer le geste sonore

aussi je travaille avec des musiciens, j’explore avec eux la matière sonore : le silence, le cri, le souffle, le grattement, la note… L’improvisation est un moment privilégié de nos créations : nous nous laissons découvrir au fil du geste et de la vibration sonore ce vers quoi nous entraîne le spectacle, comment nous sommes traversés par lui

et ce à l’écoute du public, c’est en résonance avec lui que nous jouons ; le conte permet un lien direct avec le public, et nous travaillons aussi ce même rapport dans les autres spectacles, si bien que chaque représentation, chaque expérience scénique est différente

j’aime prendre soin du moment présent, à chaque seconde, sur scène

photo : julien mélique
 
space.gif space.gif space.gif space.gif