la chenille et l’éventail

contes érotiques, poétiques et poilus

eventail

Le tour du monde des contes débarque aujourd’hui chez une conteuse-danseuse, Delphine Brual, qui dessine avec son éventail mille et une figures illustrant des contes japonais sur le thème de l’amour. Sobriété, mystère, à recommander aux amateurs de simplicité complexe, ou l’inverse.
Télérama
« le meilleur de notre sélection »

 

Un bouquet de musiques, de danses, de gestuelles harmonieuses et gracieuses, de jeux du corps et de l’objet.
Ouest France – 2010

 

Les artistes font vivre et danser les mots avec grâce et harmonie.
Ouest France – 2013

 

Des contes japonais à l’érotisme subtil… ambiance feutrée, éclairage tamisé, avec une diction parfaite, très mesurée, des silences volontaires, Delphine Brual parle, et pour l’accompagner Olivier Lagodzki est au bruitage : des sons discrets ou violents effectués avec des objets hétéroclites et tout à fait communs, des sons qui donnent du relief et éclairent le texte dans sa signification. Des contes subtils et crus, un spectacle très nuancé, conté et dansé de façon admirable.
Les Dernières nouvelles d’Alsace

 

Une formidable occasion de rêver, des artistes authentiques qui vivent l’instant présent à chaque fois renouvelé.
La Marseillaise

 

Dans une minuscule salle du théâtre Les Déchargeurs, à Paris, nous avons pu assister à cette étonnante « performance ». Delphine Brual est une artiste multiple. Merveilleuse conteuse, à la voix douce, souple et expressive, elle sait l’utiliser dans des registres divers, allant de la surprise, à l’incantation, à la complicité. Elle a aussi une magnifique maîtrise de son corps, pratiquant la danse traditionnelle japonaise et peut utiliser des objets sonores avec subtilité. En ce qui concerne son complice de scène, le tromboniste Olivier Lagodzki, il créé des ambiances musicales avec des matériaux très simples (cailloux, bambous, tôles) souvent manipulés électroniquement et réinjectés. Ses recherches sonores sont d’une extrême finesse et créativité. Ensemble ils réussissent à nous tenir en haleine pendant plus d’une heure avec quatre contes japonais du moyen âge.
ADEM – Cristina Agosti-Gherban

 

Réjouissances au programme avec les contes narrés par Delphine Brual, La Chenille et l’éventail, contes japonais érotiques, poétiques et poilus… Racontés en danse et en musique, ces contes ont trait à l’érotisme du temps du moyen-âge, histoires d’amour et autres bizarreries de l’époque, à ne pas manquer !
OVNI – Elodie Brisson

 
space.gif space.gif space.gif space.gif